Flux RSS

Mes cheveux et moi, we are back ;o)

Queuuwa ?!!! La revoilà ! Et oui, en chair et en plumes, tu croyais que depuis toutes ces années j’avais été transformée en nugget’s, avoue.
Et ben non, juste j’étais partie habiter au bout du monde, et comme il n’y a pas d’électricité, tout ça….🤥

Bon en fait, c’est vrai que pendant toutes ces années j’ai fait pas mal de choses : j’ai fait cramer des gâteaux, j’ai fait des buddahbowl et des pokebowl parce que c’est de la pornfood healthy, je me suis tranchée le pouce en faisant des pompons avec un couteau à sushis (ben si, chut. <-point autoritaire), j’ai couru, un peu, autour d’un parc (j’ai arrêté parce que j’étais allergique, j’arrivais plus à respirer, j’étais toute rouge, pas super glamour), j’ai couru après mes poussins (j’ai arrêté parce qu’elles courent trop vite et j’arrivais pas à les rattraper, vu que j’avais arrêté mes courses autour du parc vu que j’étais allergique…) et aussi, et surtout, j’ai couru après ma vie… J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai trop bu, j’ai changé de métier, j’ai perdu des kilos, j’ai repris des kilos, parce que j’ai grandi dans les eighties, du coup le yoyo ça me connaît (et puis aussi rapport au fait que les gâteaux ratés, ben je les ai quand même mangés, et aussi au fait que je ne courais plus dans le parc tu vois… en fait tout est lié dans l’univers, c’est incroyable et tellement fabuleux !)

Et du coup bref, avec tout ça c’est juste que je n’avais plus d’inspiration, il me fallait juste je pense une étincelle, une poussière d’étoile magique, une émotion subite, qui soudainement, rallumerait la flamme de ma créativité littéraire… et bien elle est arrivée… ce soir…en me lavant les cheveux ! Et ouais mon pote, ça t’en bouche un coin ça, tout le monde n’a pas besoin de se couper l’oreille ou d’admirer des nénuphars à longueur de journée pour trouver des sujets passionnants, et on ne peut pas non plus nier que c’était subit comme étincelle….😬

Alors voilà, je vais donc vous faire un article….beauté, plus précisément capillaire ! (celui qui a dit que je devrais plutôt faire un poste mocheté, je lui colle une tenue de CRS et je le lâche sur les Champs au milieu d’un troupeau de gilets jaunes)
Tout ça pour dire que je regardais tant bien que mal – oui avec la mousse dans les yeux j’ai pas trop trop une acuité visuelle d’aigle royal, soit dit en passant je suis sûr que tu mettrais de la mousse dans les yeux de l’aigle royal, il aurait autant de mal que moi à lire les étiquettes de shampoing ! Oui parce que je voulais vous parler du shampoing…vous aviez deviné j’en suis sûre… Comment ça « pas du tout tu passes trop du coq à l’âne…. » 🙄
Oui et donc sur mon shampoing, il y a écrit que la double arginine sans silicone et aux vitamines de toutes les lettres de l’alphabet et à l’extrait d’avocat de Marée et de Lifou (je crâne pas, je t’ai dit que j’habitais au bout du monde…oui bah l’électricité est revenue, on arrête pas le progrès ! 😬) allaient me faire des cheveux hyper magnifiques, tellement que je jèterais mes ciseaux pour toujours à la poubelle…
Oui c’est fou toutes ces choses pointues et technologiques qu’il y a dans mon shampoing, d’ailleurs je m’imagine le mec qui a dit un jour en se réveillant « tiens je vais mettre de la phytopropolis sans sulfate à la kératine végétale dans le nouveau démêlant », il est perché le mec quand même, meme
si ça arrive à tout le monde remarque d’avoir une étincelle d’inspiration subite 😉

Au passage, je suis contente, car depuis toutes ces années où je n’avais pas écrit, maintenant il y a des emojis, des gifs et tout, j’ai plus besoin de faire des faux bonhommes ridicules qui n’étaient même pas à la verticale… Ahhh la technologie….

Du coup, je sais pas vous, mais quand j’achète un nouveau shampoing j’ai hâte de l’essayer et de voir mes cheveux qui ne tombent plus, et devenir brillants et soyeux, qu’il volent dans les courants d’air et tout, mais tellement ! Parce que, après tout je le vaux bien merde !
En plus, à chaque fois, je garde espoir tout le temps qu’ils sèchent, ce qui prend des heures vu que j’ai pas d’électricité pour brancher un sèche-cheveux et que surtout j’ai la flemme ;o) (oh ben qu’est-ce qu’il fait là lui ?! il était quand même mignon avec son petit nez !)
Et donc une fois que mes cheveux sont secs, et ben je sais pas vous, mais je suis toujours déçue, sérieusement c’est comme les élections, pas une fois les promesses inscrites sur le papier ne se sont réalisées (ouh la la je vais avoir des problèmes moi, pas de politique on a dit…)
Alors à la rigueur, ils sont un peu doux, mais doux du genre ma fille qui me dit « oh maman tes cheveux sont doux comme le chien de mamie », mais voilà quoi, pas plus.

Donc, si vous avez des conseils, pas vous les mecs parce que je viens de faire le tour des profils de mes amis facebook et en fait vous êtes tous chauves ! ah ah… ouais bon ok il vaut mieux être chauve qu’avoir les cheveux du chien de mamie, je l’admets, bande de susceptibles…
Alors si vous avez un avis sur la question, je suis preneuse… histoire que j’aie au moins des cheveux de lévrier afghan quoi, ce serait déjà ça !

Allez je vous laisse, je vais fouiller dans la poubelle pour récupérer mes ciseaux… 😉 ;o)

Publicités

Haut les lobes !

boucle-oreille-pistolet-noir

 

Il y a de ça quelques mois, ma grande Poussinette rentre de l’école toute pimpante, me saute au cou, m’embrasse, me déclare qu’elle trouve que je suis la plus belle de toutes les mamans de l’univers, encore plus belle qu’une Wings (c’est dire !) et qu’elle m’aime plus que la lune et le soleil…

Puis, d’une petite voix, et la bouche pleine de Nutella, v’là t’y pas qu’elle ajoute : « tu sais, Mathilde elle a des vraies boucles d’oreilles… »
Action/réaction, j’ai bien sûr subitement fait semblant d’être au téléphone pour un truc urgent et de n’avoir par conséquent rien entendu.

Oui mais voilà, quelques semaines plus tard, Poussinette est revenue à la charge.

C’est ma faute aussi, j’ai eu la maladresse de lui demander ce qu’elle souhaiterait pour son anniversaire.

« Je voudrais avoir des boucles d’oreilles de grande ! »

Immédiatement je lui rétorquais, n’ayant pas mon téléphone sous la main : « ah ben si tu veux, alors nous allons aller voir un grand monsieur barbu pour qu’il te perce des trous dans les oreilles avec de grosses aiguilles, pas de problème ma chérie ! »

« Oh oui génial, merci maman ! »

Les enfants c’est plus ce que c’était, moi j’vous le dis, ils n’ont plus peur de rien, je comprends pas…

 Le sus-mentionné anniversaire arrive et je lui dis que j’ai pris rendez-vous dans la grotte humide et froide du monsieur barbu, allez hop prends tes oreilles on y va c’est parti !
Et là, Oh miracle, elle me dit que, finalement, elle préfère attendre son prochain anniversaire, parce qu’elle est encore petite alors du coup elle préfère avoir des chaussures de princesse qui lui seront beaucoup plus utiles.

T’as raison ma fille, les chaussures c’est une valeur sûre !

YES !

 Re oui mais voilà…

 Il y a quelques jours, alors que je regardais tranquillement The Walking Dead avec la plus petite, Poussinette a remit ça…

« Maman, ça y est je veux percer mes oreilles ! »

« Mais tu avais dit l’année prochaine ! Tu sais, c’est tout de même un symbole anthropologique fort et, qui plus est, une modification corporelle irréversible, tu es sûre de toi ? »

« Oui, je suis sûre. »

 OK.

Quelques jours plus tard, nous voilà donc dans une boutique où une charmante jeune femme m’explique qu’elle et sa collègue vont percer les deux oreilles de ma fille en même temps, pour éviter que la petite ne refuse qu’on lui fasse la deuxième, même si ça ne fait pas mal, ne vous inquiétez pas madame.

Bon ok, après un dernier « tu es sûre chérie, on peut attendre un peu, vingt ans par exemple ? », j’installe Poussinette, qui ne manque pas de me signaler que la dame n’a pas de barbe, sur une chaise de torture, et la fille commence à lui désinfecter les lobes…

Là, je panique, purée elle va faire un trou dans mon bébé, je m’apprête à lui mettre un méchant coup de pelle avant de me rappeler, in extremis, que c’est moi qui le lui ai demandé.

 J’essaye donc de me calmer et de ravaler mes larmes, surtout que ma fille, à qui on a proposé de fermer les yeux et de serrer fort un nounours piercé à l’arcade, regarde droit devant elle d’un air on ne peut plus décidé, en disant « non c’est bon. »

 A ce moment là, les deux filles dégainent chacune un flingue, et les pointent vers la tête de mon enfant, ni une ni deux, je suis prête à me jeter devant elle pour prendre les balles à sa place ! Mais avant que je n’aie le temps de leur dire de ranger leur arme pour qu’on puisse en discuter calmement, la fille déclare que « voilà c’est finit ! »

 Je regarde le résultat et doit avouer que ma louloute est super jolie, ces petites fleurs roses lui vont à ravir, et son sourire béat lui sied plus encore.

Je retrouve alors des couleurs, quand soudain, la vendeuse se tourne vers Mini Poussinette, qui mâchouille tranquillement son doudou dans la poussette, et demande : « et la petite, elle a quel âge ? »

 

C’est à ce moment là que j’ai sorti mon taser…

 

 

 

Aïeuuuuuu

– Qu’est-ce que tu as fait à ta petite sœur pour qu’elle pleure comme ça ?
– Mais rien du tout ! C’est juste que je l’avais pas vue alors je lui ai marché dessus !

Logique poussinesque…

– maman, tu as mon doudou dans ton saka ?
– mon quoi ?
– ben oui, ton saka main !
– ahhhhhhh, ben oui.

We did it, yeah !

20130326-090431.jpg

Poussinette est partie à l’école, je m’installe pour boire mon café tranquillement.

La télé est restée allumée et c’est Dora qui passe. Je regarde vaguement, me demandant ce qui peut bien fasciner autant nos petits dans ce programme.

Bien évidemment me viennent en tête des réflexions du genre « par pitié Dora, va chez le coiffeur ! », « arrête de nous saouler, ça se fait plus les cartes, sois une femme moderne et achète-toi un Tom-Tom » ou encore « mais comment fait-elle pour enfiler son t-shirt avec une tête aussi grosse ? »

Mais au bout de cinq minutes, je me demande ce qui est finalement le plus étrange, le fait de m’entendre répondre à ses questions concernant un abruti de singe qui a encore égaré ses moonboots, même si ça me fait bien rire qu’elle dise « exactement ! » alors je viens de lui indiquer que ses lunettes à vision nocturne étaient rangées dans son cul; ou alors celui de ne pas répondre (car je ne sais pas ou se trouve ce foutu lutin magique) et de la voir me fixer de ses yeux globuleux, silencieuse, attendant ma réponse deux bonnes minutes, pour finalement me crier « great !!! » alors que je n’ai strictement rien dit, me faisant alors sursauter et renverser mon café !

What the fuck !!!

20130326-090533.jpg

Financiers aux amandes

Hello you,

C’est la crise, tout ça à cause des banquiers tout ripoux, alors je dis vengeance !!!
Aujourd’hui, boulottons du financier !
Mais comme on a autre chose à faire que de moisir en cabane, voici ma petite recette, tout à fait légale.

– 150 g de sucre en poudre
– 100 g de beurre fondu
– 100 g de poudre d’amandes
– 50 g de farine
– 3 blancs d’oeufs en neige

Mélanger le sucre, la farine et la poudre d’amandes.
Monter les œufs en neige, les incorporer délicatement au mélange.
Ajouter le beurre fondu quand il est froid.
Verser sans trop remplir dans des moules à financiers (ou autre, j’ai utilisé des petits moules à mignardises mais des moules à muffins conviennent aussi).
Cuire dans le four préchauffé :
– 5 mn à 200 degrés
– 10-15 mn à 180 degrés
A adapter selon votre four, le mien chauffe très fort, c’est cuit quand ils sont bien dorés.

Voilà c’est déjà finit !
Ah oui aussi, ATTENDRE que ça refroidisse un peu sinon ça brûle la langue, je t’aurai prévenu !!!

20130209-162728.jpg

Vlan, dans l’bec !

– Tu vois Poussinette, ça c’est l’école maternelle où j’allais !

– Wouah ben dis donc, elle doit être vieille alors !