Flux RSS

J’ai testé pour toi : changer le joint de la baignoire !

 

 

En cette journée ensoleillée, et comme c’est la grande mode du DIY (« do it yourself » pour les incultes, « fais le toi-même tout seul » pour les analphabètes (oh ça va j’rigole !), bref je sais pas ce qui m’a pris, j’ai décidé de m’attaquer aux joints, tout pourris tout noirs tout moisis, qui entourent ma baignoire, par ailleurs très correcte.

Comme une envie pareille ne risquait pas de me reprendre aussi souvent que la pluie à Cherbourg, ni une ni deux, je finis mon vase de café, enfile mon boom boom short de bricol’girl et m’empare de ma boîte à outils.


Puis, équipée des ustensiles indispensables à un tel chantier : un cutter et une brosse métallique une paire de ciseaux et un machin en ferraille, trouvé dans un tiroir, je m’attele d’abord à enlever tout le vieux silicone. Opération fastidieuse qui m’a pris une bonne demi-heure (et qui aurait été bien plus rapide avec du produit servant à ôter les joints, certes, mais on est une warrior ou on l’est pas !)

Cette opération terminée, j’ai ensuite bien nettoyé les contours à l’eau de javel, histoire de tuer les vilains microbes tout dégueux qui s’étaient mis en planque dans le coin . 

Jusque là, tout allait bien…

Parce que oui, après, les choses se sont méchament corsées… (mais non, je me suis pas fait une tartine de brocciu ! )

Bien décidée à faire du bon boulot, me voilà armée jusqu’aux dents d’un FAMAS à silicone blanc dernier cri, obtenu au marché noir (de monde) là où « Y a tout c’qui faut ». Et là, les ennuis commencent, je trace un beau trait de pâte blanche, bien droit mais bien trop épais !
Du coup, comme ils disent sur le tube, je passe mon doigt mouillé tout du long pour lisser et faire une ligne bien propre.

Ben tiens ! Ça déborde de partout et en plus ça s’enlève par endroits, transformant mon beau trait en immonde pâtasse !

Je décide alors de me laver les mains et d’en remettre histoire de combler les trous, je les passe donc sous l’eau, mais pas moyen d’enlever la pâte de mes doigts, ça s’étale et ça colle… La tension monte, d’autant plus qu’en ouvrant le robinet avec mes mains toutes sales, j’ai foutu du silicone partout ! Je me saisis du tube pour découvrir à la lecture, certes un peu tardive, du mode d’emploi, que ce satané produit ne se nettoie pas à l’eau mais …au white-spirit, produit fort utile que, bien entendu, je ne possède pas chez moi !!!

Je commence alors à paniquer, me croyant perdue à jamais, quand je me souviens tout à coup du pot rempli de white, dans lequel trempe un vieux pinceau (depuis environ 6 mois). Je me précipite pour l’attraper, faisant au passage tomber le pistolet de silicone par terre éclaboussant ainsi le carrelage qui n’avait rien demandé à personne. Je retire le pinceau de sa piscine, m’y trempe les doigts puis les rince sous l’eau. Ouf ! Je peux désormais reprendre mon lissage où il en était et repasse mon doigt tout du long pour le parfaire.

Sauf que… (oui je sais c’est palpitant !!!) le white-spirit ayant dilué la peinture du pinceau (ce qui est, admettons-le, sa fonction première, j’aurais donc du mal à l’en blâmer, mais quand même p***£++ !!!!) il s’est transformé en purple-spirit imprimant à mon doigt, et donc à mon joint, une belle couleur violette !

J’espère que tu n’es pas en train de te moquer, car là il faut bien dire que j’étais vraiment dépitée…

Mais bon j’ai tout de même réussi, après une deuxième tentative, à obtenir un truc à peu près potable et surtout BLANC , le violet c’est tendance je sais mais faut pas déconner, je pense que mon pacsounet m’aurait bien engueulée, avant ou après s’être bien foutu de moi  (sans parler de la proprio, qui n’en a rien à carrer de la « tendancitude décorative » © (oui, j’ai déposé un copyright sur cette expression, n’essaie pas de me la chiper !)

Au final, il reste juste un petit trou de rien du tout, à l’endroit où j’ai mis mon doigt pour vérifier si c’était sec et que ça ne l’était pas, mais sinon je suis pas peu fière de moi, même si la prochaine fois, j’appelle Bogdan, le plombier polonais !

Publicités

"

  1. AAAAAhh, ben si j’me moque un peu! ça me rappelle quand j’ai dit à mon namour que ces petites traces de peinture écaillée au plafond j’allais les gérer en 2 / 2 Résultat : plafond foutu et dalmatiennisé par mes soins (moi aussi j’dépose des expression lol) Excellent! Bon c’est étanche ou pas au final???

    Réponse
  2. J’adore, j’adore, j’adore!
    Ici aussi il faudrait les refaire ces put**** de joints de mer** mais connaissant ma maladresse chronique (oui on a les maladies qu’on peut… mérite), je ne m’aventurerai pas en terre inconnue. Je suis pour la parité mais en matière de joints je pense être capable de faire pire que toi (genre me prendre les pieds dans la famas tombé au sol, le traîner dans le couloir et en foutre partout dans la maison avec éventuel plongeon dans les escaliers, si, si je peux faire ce genre de choses).
    Comme Chéribibi a pas trop le temps en ce moment tu peux me filer le number de Bogdan?

    Réponse
  3. Hi hi, maintenant c’est mort pour la journée, j’ai l’image d’une poule en Bricolo Girl d’Alain Chabat… Ca fait une paie que faut qu’on refasse les joints de la baignoire, mais je crois que je vais laisser Monlolo s’en charger. Car question deuxmainsgauchitude, j’me pose là…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :