Flux RSS

Prise de bec et vol dans les plumes…

L’autre jour, Poulette s’est fait une keupine…ou pas …

Dans la vie, je suis plutôt respectueuse des lois et autres règlements, je ne dépasse pas ( trop) les limitations de vitesse, je ne vole pas dans les magasins (trop la pétoche du gros monsieur à l’entrée, celui qui écoute Rire & Chansons dans son oreillette…) et, si par mégarde, il m’arrivait de trouver le sac Prada de César, je ferais tout pour pouvoir le lui restituer.

Bref, je suis une fille honnête moi, Mâdâme !

« Contemnite dolorem : aut soluetur aut soluet ». De rien.

 

Mais à côté de ça, sans être pour autant anarchiste, il y’a des trucs qui me foutent en boule du genre : l’ethylotest obligatoire, qui sert à rien du tout paske ceux qui conduisent chiffon ils le savent bien qu’ils sont éméchés, c’est pas de souffler dans un bignou qui leur en fera passer l’envie de rentrer chez eux ( » Oh la vache j’ai soufflé trop fort ça me tourne la tête je vais pas prendre le volant, ça non »)…  Hadopi aussi, ben oui faudrait pas donner trop de sous à Johnny, après il va pas payer ses impots ! Ou encore devoir donner pas moins de deux pièces d’identité pour avoir le droit de payer par chèque son nouveau matelas (vécu !)
Bien dormir, ça se mérite, luat in corpore qui non habet in aere, ben ouais.

Alors l’autre jour, vois-tu, me suis un poil mise en rogne …
Bouge pas, j’te raconte !

décor planté

décor planté

 

Il était une fois mon bébé se faisant allègrement dévorer par de vilains moustiques tigres (les orange et noir avec de grandes dents), qui se croyaient en open-hour à Ibiza sur ses petits jambonneaux potelés, samère les putanis.
Ni une, ni deux, faut pas m’chercher,  je fais un saut chez Mammouth pour lui acheter un petit bracelet anti-bébêtes. J’ai juste cinq minutes pour trouver ce que je cherche et repartir à l’hôpital où est soigné l’amour de ma vie (pas le grand balèze poilu qui laisse trainer ses chaussettes partout, l’autre, la petite qui parle tout le temps…) Ne trouvant pas le bracelet sus-mentionné et ayant promis à ma puce effrayée que je serai là pour son écho cardiaque,  je décide de quitter le magasin au plus vite, par la caisse se trouvant en face de la porte de sortie, plutôt que d’aller jusqu’à la sortie sans articles, située, elle, à l’entrée du magasin (ce qui est en soi très logique, tu me suis ? la sortie à l’entrée… non tu vois pas ? Tant pis pour toi… ), manipulation qui te fait parcourir le magasin dans un sens, sortir, puis retraverser le magasin dans l’autre sens. Bref la porte est en face de moi, il y a un portillon anti-vol, je vois pas le problème, « pardon madame je veux juste sortir. »

– « NON », qu’elle me dit, la charmante hôtesse de caisse péroxydée.
– « Désolée mademoiselle, mais je suis très en retard, si vous le voulez , regardez dans mon sac (qui n’a par ailleurs pas sonné) que je n’ai rien volé. »
(Tu me diras si elle l’avait fait elle aurait pas été déçue, entre les couches, les cotons, les cuillères, les tourne-vis, les pinces à linge, les pompotes périmés…)
– « C’est pareil, c’est non. Vous sortez de l’autre côté c’est le règlement.  » qu’elle m’ordonne.
Oo
Le règlement …???
Bon, j’avoue que le ton de « Maitresse du Donjon Mammouth sur le point d’user de son fouet clouté » qu’elle a employé doit y être pour beaucoup dans ce qui s’est produit ensuite …
(le fait que ma fille soit à l’hosto, branchée de partout, aussi…)
Hop hop,  je lui fais mon plus beau sourire Ultrabright et lui répond en ces termes : « Quoi quoi ? C’est à moi qu’tu t’exprimes ? »    » Chère madame, le règlement, voyez-vous, je m’en tape royalement le coquillart, car il s’avère que moi je ne travaille pas ici, et pour cause vu que je suis …une cliente ! Cliente qui laisse accessoirement dans les trois millions de dollars par semaine dans votre magasin ! Par ailleurs, avec mon short et mes tongs, je ne suis visiblement pas venue commettre le casse du siècle mais je veux simplement sortir d’ici et, si ça vous plaît pas, vous n’avez qu’à me faire arrêter pour sortage de supermarché prohibé. » Alea jacta est !

Sur ce, je passe tranquillement le portillon et me casse de là, l’entendant ronchonner dans mon dos avec la mémé d’a côté qui, bien entendu, était bien d’accord avec elle sur le fait que c’est pas possible de voir ça si au moins Sarko était repassé des choses comme ça n’arriveraient pas c’est un scandale j’vous le dis moi de mon temps………

Elles devaient être encore à jacqueter que j’étais déjà rendue à l’hosto !

Festinatio justitiae est noverca infortunii ( = ispice di cagole, va !)

Publicités

"

  1. Je te l avais bien dit que tu es douee pour les langues !!!

    Réponse
  2. t’as eu bien raison de ne pas te laisser faire!!

    Réponse
  3. Pierre Veteau

    C’est d’ou kt’a appri le lapin ?(enfin ,cke cause les anciens Italiens !)

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :