Flux RSS

Archives de Catégorie: Cerveau de Poule : culturons-nous un peu !

Poilpoupidou – pou !

Comme une sévère dépression traverse nos contrées, je parle de météo bien sûr, quoi que… je sais que tu es enfermé à la maison bien au chaud, et que donc, tu t’ennuies sévèrement… (Ce constat exclu les passionnés de Monk et autre Jour où tout a basculé, là évidemment je ne peux rivaliser…)

Pour palier à ton ennui létal, m’en vais aujourd’hui te faire découvrir (ou pas) le travail de Rion Sabean.

Pour cette série intitulée Men-Ups!, ce talentueux photographe a fait poser ses modèles en utilisant tous les codes et ingrédients des clichés de pin-ups rétro : tenues, mises en scène, poses, moues…, tout y est.

Et tu vas voir, le résultat est assez surprenant !

 

 

© Copyright 2012 Rion Sabean

 

© Copyright 2012 Rion Sabean

Et oui ce sont bien des hommes qui posent ici dans des situations habituellement « réservées » aux femmes. Et justement, le photographe entend nous faire réfléchir sur les clichés homme-femme de notre société.

Des stéréotypes qui font que ces poses conviennent à une femme mais pas à un homme, pourquoi cette attitude devient-elle comique lorsqu’il s’agit d’un homme alors qu’elle est considérée comme sexy pour une femme ?

© Copyright 2012 Rion Sabean

 

© Copyright 2012 Rion Sabean

 

Alors, qu’est-ce que tu en penses, sexy ou ridicule ? Et surtout, pourquoi ?

(Allé tu peux bien réfléchir un peu !)

 

 

 

 

Poulette a lu un livre…si !!! « Petits arrangements avec l’éternité » d’Eric Holstein

Ouiii, je sais lire et je lis même beaucoup, étonnant pas vrai ?!

Trêve de plaisanterie, tout le monde sait que je suis une intellectuelle dotée d’un over-QI et comme dernièrement, j’ai lu un bouquin qui m’a bien plu, je me suis dis comme ça : « Tiens, pourquoi que pour une fois, pour changer, je leur raconterais pas un peu ma vie ? »

Alors voilà, je m’en vais vous faire une petite critique, sans prétention aucune, de ce livre d’Eric Holstein : « Petits arrangements avec l’éternité ».

Tout d’abord l’auteur, Eric Holstein, qui au départ est animateur un homme de radio (autant pour moi Monsieur Holstein !), est féru de science fiction et d’ailleurs co-responsable d’ActuSF. Il nous a ici concocté une histoire palpitante de… range ta carotide… vampiiiiiires !!! Mais que les durs se rassurent, on sort ici des histoires de buveurs de sang romantiques avec vampires à paillettes (pfff) et transmission du gène de la chauve-souris par suçage jugulaire. Non, ces vampires ci ne sont pas gores puisqu’ils se nourrissent des émotions des gens et non de leur sang et, même s’ils ont des pouvoirs de sur-hommes, ils sont surtout très attachants et tentent de s’accommoder de leur condition le plus discrètement possible, du moins au début de l’histoire…

« Eugène, cambrioleur parigot pur jus, est un vampire, à l’instar de Grace, jeune femme aux nibards siliconés et vivant aux crochets de richissimes célibataires qu’elle séduit, Slawomir, clodo alcoolique cultivé et Eddie, videur de boîte de nuit. Mais ces vampires ne correspondent pas aux canons de la bite litt. Non ! Ces vampires-là se nourrissent des émotions, entre autres différences notables avec leurs congénères mythiques. Ils croulent toutefois comme ces derniers sous le poids des traditions ancestrales de leur espèce. C’est ce dont vont se rendre compte Eugène, Grace et Eddie lorsqu’une bêtise de leur part attire l’attention d’une secte indienne de tueurs de vampires… « 

Au delà de l’histoire, c’est surtout un city-trip dans le « vrai » Paris, que le héros connaît comme sa poche, et une plongée dans l’univers des parigots purs sang (ha ha), avec leurs quartiers mal-famés et surtout leur gouaille plus que fleurie, si tu es fana d’argot tu en prends plein les oreilles yeux !

C’est donc un bouquin que j’ai trouvé original et surtout écrit dans un style assez inhabituel.

Bon, par contre, moi je vais pas pouvoir te prêter le mien parce que je lui ai malencontreusement fait faire la brasse coulée dans la baignoire, oui, remplie d’eau sinon c’était pas drôle !

Alors j’ai essayé pas mal de trucs pour le faire sécher : le four à micro-ondes (ça fait de la buée et met des plombes à s’évaporer), le four normal (ça fume et ça pue).

20120522-223739.jpg

Une intrigue brûlante !

Le sèche cheveux ( ça fait chauffer l’appareil et ça brûle les doigts).

Oui c’est un sèche-cheveux (haaan, t’as les idées mal placées !), pour être précise, c’est un appareil à brushing, mais j’avais pas mis l’embout car brushinger un livre c’est pas des plus pratique…bref…

Pour finir par repasser les pages qu’il me restait à lire au fer à repasser, ce qui, ma foi, à été plutôt efficace mais à fait fondre la colle.

Pour une fois que je repasse…

Donc à chaque page terminée, je la balance derrière moi par terre comme si j’en avais rien à s’couer de la vie, ce qui est assez jouissif, je dois dire !

Mais bon, pleure pas, m’est d’avis que tu dois pouvoir le trouver dans toutes les bonnes librairies, alors si tu cherches un bouquin sympa et pas prise de tête pour les vacances, vas-y, n’hésite surtout pas !

Retour vers le futur !

Et si nos réseaux sociaux et moyens de communication les plus tendances avaient existé dans les années 50…

A quoi auraient ressemblé leurs affiches publicitaires ?

Une agence de Com brésilienne, Moma Propaganda,

nous en donne une petite idée avec ces affiches, créées sur le thème « Everything ages fast » (tout vieillit vite).

Je trouve le résultat vraiment sympa et voulais donc vous le faire découvrir.

Dites-moi ce que vous en pensez !

Culturons-nous un peu : projet « Remake »

Un petit billet culturel, une fois n’est pas coutume, c’est pas parce qu’on a un cerveau de poule qu’on ne s’intéresse pas à l’art !

 J’ai envie aujourd’hui de vous parler du projet « Remake« , concours photo lancé par le site booooooom.com.

Il s’agissait de s’inspirer d’oeuvres célèbres, tableaux, photos ou même sculptures, et de les revisiter librement en photo.

Le résultat, toujours créatif,  nous donne des photos souvent assez fidèles à l’oeuvre originale et parfois plus farfelues !

Une occasion de réviser ses classiques mais aussi de découvrir des oeuvres moins connues, je vous laisse admirer, assez de bla bla !

« Autoportrait, 1889 », Vincent Van Gogh

« Déjeuner sur l’herbe », Manet


« Portrait de Adèle Bloch-Bauer I », Klimt

« Lamentation sur le Christ Mort » , Andrea Mantegna

« Pot Pourri », Herbert James Draper

« Les deux Fridas », Frieda Kahlo

Vous trouverez plus de photos sur le site http://www.booooooom.com/2011/10/04/remake-submissions/.

Alors ça vous plaît ?