Flux RSS

Archives de Tag: voyage en voiture avec enfants

en voiture s’il vous plait !

Cher lecteur, chère lectrice,

Si tu n’as pas entendu parler de moi depuis un moment, c’est parce que que j’étais partie en mini-vacances avec mes deux poussinettes.

Je vais donc essayer de me rattraper en te parlant de mon petit périple trans-francesque (m’en fou que ça existe pas, je viens de l’inventer, voilà !)

Nous voilà donc parties, en voiture, pour de lointaines contrées encore inexplorées…bon en vrai, on se rendait à 3 heures de chez nous et on y est déjà allées des dizaines de fois mais, en ce moment, un peu d’exotisme, même simulé, ne peut pas me faire de mal, c’est Elisabeth Tessier qui l’a dit (et aussi ce charmant teint blafard qui me ferait sans aucun doute remporter tous les castings pour un éventuel remake de Twilight) …

Bon moi ça me dérange pas de faire de la voiture, surtout que j’ai une bonne titine, même si, comme la plupart des choses cools sur cette terre… elle est faite pour un mec… Ben ouais, la porte pèse aussi lourd qu’un ranch de poney, le petit coussin gonflable pour les reins m’arrive au mileu du dos, l’appui-tête est pour moi un appui-sommet-du-crâne et la ceinture de sécurité m’étranglerait sûrement en cas de choc, mais bon, sinon, c’est une voiture qu’elle est bien pour la conduire !

Moi, même, si je veux, je peux conduire avec les doigts, et ouais, sans utiliser mes pieds, si si, avec ma super voiture, je peux faire ça !!! (vas-y cogite, un jour je t’expliquerai )

Bref, après ce petit intermède « j’me la pète », nous voilà donc parties et, à tout juste 2 kilomètres de la maison, la gentille dame du gps (oui j’ai essayé de lui mettre la voix de Brad Pitt « Salut poupée, si t’as envie du peux tourner à gauche baby », mais à la place j’ai celle d’Elise Lucet « Madame Monsieur bonjour, faites demi-tour dès que possible… », pfff bon c’est comme ça quoi, tant pis…) bref, Elise m’annonce un méga bouchon sur notre trajet, information qui se confirme en arrivant aux abords de l’autoroute, où je vois déjà les voitures roulant au coude à coude (bien sûr que les voitures ont des coudes, oh l’autre hé…), la tuile !

« Ben dis donc, y en a du monde qui va chez papi ! », s’exclame ma grande poussinette.

« Oui c’est vrai, mais t’as de la chance, Maman elle est super géniale, elle va prendre un raccourci pour éviter les embouteillages ! Tu vas voir ! »

Manque de bol, mon itinéraire génialissime est encombré par des travaux, du coup, on est restées coincées, à mon avis, deux fois plus longtemps …

« Maman, pourquoi y a des bouteillages sur ton chemin anti-bouteillages ? »

« Je sais pas chérie, t’as pas envie de faire une sieste ? « 

« Oui mais quand même, y a du monde aussi qui va chez papi par ici », chuchote–t-elle….

« Allé, fais dodo tu as le temps chérie », ce qu’elle a effectivement fini par faire, s’endormant en plein milieu d’un passionnant discours sur le fait que la Bête, de la Belle et la Bête, et ben au fond elle est pas méchante, et en fait c’est Gaston qui est « égoriste » et méch…zzzzzzzzz

Ouf !

Arrivée au péage, v’là t’y pas que je me fais une élongation en prenant le ticket !

Ils sont cons de mettre la machine aussi loin des voitures aussi, non mais j’te jure…

Je roule ensuite sur la file de gauche, derrière d’autres voitures qui attendent qu’un camion arrive à en doubler un autre, quand soudain, déboule un gros abruti, plus préssé que les autres, qui remonte tout le monde par la droite et finit par me faire une queue de poisson en arrivant derriere le camion !!!  Le pire, tiens toi bien,  c’est qu’il avait un utilitaire Le Monde de Némo, le mec il me fait une queue de poisson avec sa caisse ridicule de Némo  !

Jolie voiture de merlan frit, non ?Si ça existe, c’est une bagnole de merlan frit…

Ni une ni deux, tu me connais je me laisse pas faire, je le klaxonne, il me fait des tas de gestes bizarres, alors je décide de lui faire voir mon plus grand doigt, celui du milieu, histoire de lui dire d’aller se faire voir chez les morues avec sa voiture pourrite qui pue le poisson. Je sais pas pourquoi, il n’a pas dû apprécier la couleur de mon vernis à ongles car, au péage suivant, il a ouvert sa fenêtre et a hurlé tout un tas d’insanités que je ne répéterai pas ici, eue égard à tes chastes oreilles yeux.
Bien sûr, à ce moment là, après avoir vérrouillé les portières, j’avais mis la musique à fond et je chantais comme une malade, faisant mine de rien entendre, je voudrais pas non plus me prendre une mandalle, y a des limites !

Manque de bol, ensuite, y a des travaux aussi sur l’autoroute, du coup on est « obligées » de rouler à 110, ce que, bien entendu, je ne fais pas…

Moi, sur l’autoroute, je roule à 130, c’est comme ça voilà …enfin jusqu’à ce qu’une moto bleue qui clignote décide de me faire des gestes (dangereux d’ailleurs de conduire à une main je trouve !) et que je sois obligée de m’arrêter…

Sarah Connor ?

Sarah Connor ?

– Bonjour Madame. Vous n’avez pas vu le panneau de travaux qui vous incite à réduire votre vitesse à 110 kilometres heure ?

– Bonjour, c’est mademoiselle, si je l’ai vu mais bon j’ai payé l’autoroute c’est pas pour rouler à 110, déjà à 130 ça me parait tellement lent que je m’endors !

– Ah bon, en plus vous vous endormez…

– Ah ah ah, bé non non, c’est une façon de parler, monsieur ! (et là je pense que quand même, plutôt que de me prendre la tête, il aurait mieux fait d’arrêter le pauvre type qui doublait tout le monde par la droite tout à l’heure !)

Sur ce, ma grande poussinette s’en mèle : « maman, il me fait peur le policier, je veux pas que tu vas en prison ! », et elle se met à pleurer.

Re sur-ce, ma petite poussinette s’en mèle et se met à hurler !

– Désolée monsieur, crie-je, elles sont fatiguées, on est presque arrivées, ça fait trois heures qu’on roule tout ça…

– Bon, me dit-il, allez-y pour cette fois Mademoiselle, mais faites attention à votre vitesse tout de même !

– Oui monsieur l’agent, merci monsieur l’agent ! 🙂

Et me voilà repartie, remerciant de tout coeur mes filles et le Dieu des DMA (Décolletés de Mère Allaitante) !!!

Reste que, dans mon abitacle, je me retrouve avec deux nénettes qui chialent !

J’essaie de calmer la plus grande, mais elle me dit en pleurnichant, la morve au nez :  « çaaa irait mieux siiii tu me chantais une petite chaaaansonnnnnn ! »

Bon allez banco, mais en fait de petite chanson, c’est tout mon répertoire que j’ai dû interpréter,  jusqu’à épuisement, pendant les 30 minutes de trajet restantes ! Arrivée à destination, j’en avais mal à la gorge et les paroles avaient pris un tour délirant « fais dodo peti-ite chieuse, fais dodo sinon je te laisse sur l’aire d’autoroute, la la la », ben ouais mais j’en pouvais plus j’te dis !

Mais bon, ça a fonctionné et malgré tout nous avons fini par arriver, saines et sauves de corps et presque d’esprit aussi !

Sans compter que  j’ai échappé à l’impitoyable CHiPs, tout est bien qui finit bien !

Publicités

Roule ma poule !

Et voilà, les vacances sont finies, il va falloir rentrer dans notre poulailler, reprendre nos petites activités sympas (le ménage, les courses, la lessive, le repassage, le rangement et patati et patata…) et aussi l’école (yes !!!!!  ben oui quoi, je me réjouis de savoir que mon enfant acquière de solides bases d’éducation…).

Tout d’abord, premier défi : caser les cadeaux de Noël dans le coffre de notre, certes très jolie, mais aussi très petite voiture (« ben ouais on va quand même pas avoir une voiture moche sous prétexte qu’on a des gosses ! », je te laisse deviner de qui est cette citation …)

Bref, après avoir défait toutes les boîtes de jouets nous avons joué au Tetris dans le coffre (aux vues du nombre de cadeaux que le père Noël a apporté, nos poussins ont dû être vraiment très très sage cette année; bon, celle qui n’était pas née j’veux bien, mais pour la grande, ça m’a pas vraiment marquée !) Autant dire que tout n’est pas rentré, on a même dû démonter l’école des Playmobils que j’avais mis une journée entière à construire (fuck !) Mais bon, c’est avec une voiture chargée à bloc que nous avons finalement entamé notre périple.

trop chargés ?

Le challenge du voyage retour étant d’arriver dans un état de santé mentale potable, nous décidons Papa Coq et moi-même de partir de nuit, genre à 4 ou 5 heures du mat’ :

« comme ça les filles continueront leur nuit dans la voiture ! »

Ahahahahahahaha …………………. quels parents naïfs !

MAKACH !

Si, je suis mauvaise langue, numéro 2 s’est rendormie direct.

Par contre, quand on réveille numéro 1, c’est comme si on tournait le bouton ON.

Moi, tout bas : »réveille-toi chérie, on y va »

Elle, à 120 décibels : »ah ayé on y va on repart dans notre maison, mais je reste en pyjama, on a le gipiès ? et faut pas oublier doudou et aussi ma petite soeur et blablabla et blablabla… »

Arrivés dans la voiture, Papa Coq prenant le volant en premier, je compte bien me reposer un peu…..

Sauf que numéro 2 a décidé d’y aller de ses commentaires sur le voyage, voici donc un aperçu de l’ambiance dans l’habitacle, attention, plongée en direct live dans notre vie palpitante, 5, 4, 3, 2, 1, 0….

5h30, départ.

5h36, « On arrive dans combien de temps ? » – « 7 heures » – « Ah bon. C’est combien 7 heures, c’est beaucoup ? » – « Oui tu as le temps de dormir un peu » – « Ah d’accord… »

5h45….  » Papa, c’est où la gauche ? » – « C’est par là » – « Ah… »

5h50… « Papa, c’est où la droite ? Ben de l’autre côté » – « Ah oui… »

6h10… »Moi je peux pas voir les arbres dans la nuit parce que j’ai les yeux marrons, hein papa ?…et le milieu c’est où papa ? »

6h12… »Chérie, tu devrais lui donner son jeu pour l’occuper, sinon tu ne pourras jamais dormir, chérie ? Chérie ?!! »

« Hein, quoi, oui mais là je dormais en fait :(« 

6h30 – 7h30… »On entre à Onzain, on sort de Onzain, on entre à Chaumont, on sort de Chaumont, on passe devant Cora, on sort de Blois…, Maman pourquoi t’arrives pas à dormir ? »

7h45, arrivée au péage, prise de ticket : « ben dis donc elle doit être toute petite la dame qui donne les tickets dans la machine ! »

8h00, arrêt petit déj et crise de nerfs de numéro 1 après arrachage de cheveux par sa soeur, reprise de la route sous le regard accusateur des gens de la station service. Je prends le volant.

8h30 (oui, 30 minutes de sieste !) : « on arrive dans combien de temps ? » – « Pas tout de suite, arrête de demander » – « pfff »

9h00 à 9h30 : « mon beau sapin, roi des fôrets, mon beau sapin, roi des fôrets, mon beau……… »

9h30… »j’ai envie de faire pipi » – « tu aurais pû le dire à la station service ! »

9h45, arrêt pipi.

9h50 « c’est pas ma faute j’y arrive pas !!! » – « *²**§**%***£****$** ».

10h30 « Arrête de mettre des coups dans mon siège s’il te plaît ma chérie » – « c’est pas ma faute c’est paske j’ai envie de faire pipi ! »

10h45, arrêt pipi, toilettes en panne, poussin fait pipi sur mes chaussures neuves…

11h00, numéro 1 s’endort en plein « Mon beau sapin ».

11h10, numéro 2 se réveille et commence à chouiner.

11h25, arrêt sandwich, café, tétée, changement de pilote.

12h00, mise en route du DVD de « Barbie et le Château de Diamant », juste derrière ma tête pendant 1h32 « si je dois fermer les yeux, voir ton sourire merveilleux, c’est toi ma meilleure amie, pour la vi-i-ie… »

13h36, « Tiens ça sent bizarre, non ? » – « Oui c’est ma p’tite soeur elle pue d’la couche ! »

13h45, arrêt changement de couche avec pipi surprise sur le siège avant de la jolie petite voiture. Si je fumais j’aurais fait une pause clope !

14h15, « Maman on « chante en caleçon ? » – « hein ? ah en canon tu veux dire ! » – « Oui oui !!! »

14h15 – 15h15, tentative de canon sur « Vent frais vent du matin », rien n’y fait c’est la cacophonie mais on rigole bien !

15h30, arrivée à la maison ! Petite angoisse du retour après 15 jours.

Ouf, tout va bien, pas d’inondation, pas de cambriolage et Crotte de Nez, le poisson, est toujours en vie après 15 jours de jeûne !

Bon ben finalement ce fut un excellent voyage, pas vrai ?   😉